• stéphanie puech devaux

De nouveaux groupes en sophrologie! Début le mercredi 20/3 pour les enfants 14h-15h, et les adultes



La sophrologie agit préventivement face au mal être, à cette sensation de malaise intérieur. Elle nous ouvre sur nous-mêmes, grâce à des outils et techniques simples et efficaces permettant de percevoir les signaux que nous adresse notre corps, mieux les comprendre, et surtout agir. Par exemple, les exercices liés à la respiration sont un puissant moyen d'influer sur notre état psycho corporel. Et un état calme, apaisé, influe sur nos capacités (concentration, mémorisation, jugement.) La sophrologie offre cela en y associant des pensées positives, une mobilisation forte de nos capacités, nos sens, nos valeurs. En état de relaxation avec la sophrologie, on accède à une multitude de sensations, corporelles, senso perceptives: Il s'agit d'apprendre à savourer, savourer chaque instant positif passé, présent et à venir...

Tous petits déjà, les enfants "prennent" beaucoup de ce que la sophrologie peut leur enseigner. Ils observent, ralentissent, ressentent. L'impact sur leur corps, sur leur esprit. Maman ou papa est à côté (quand ils sont d'âge maternelle) et visiblement interpellé(e) par ce calme bien présent chez leur enfant. Voilà un jeu à refaire!

En groupe ou en individuel, les enfants accèdent à cet état de calme intérieur en apprenant à ralentir, à s'arrêter sur leur ressentis internes. Mieux percevoir, et comprendre ses décisions, mieux appréhender ses difficultés! : apprendre à s'écouter, à (s')observer, à se laisser sentir... Les enfants sont très enclins à ralentir, ils s'allient intuitivement à la sophrologie et savourent ces moments durant lesquels ils apprennent à mobiliser leurs capacités (la confiance bien souvent).

Tous petits, dès la maternelle, des jeux autour du souffle, des contes adaptés, permettent cet accès, ludique, à cet état d'apaisement. Ensuite, les pratiques deviennent plus élaborées, tout en restant adaptées à l'enfant, sa maturité: nous travaillons sur son schéma corporel, mobilisons ses capacités (comment réagir à cette situation qui nous peine ou nous fait peur?). Un peu plus tard, dans le protocole ou en âge, l'enfant, guidé par l'entraînement en sophrologie (je remets des petits enregistrements et donne des cartes permettant de se rappeler, via des jeux, les techniques apprises) va s'approprier les techniques selon ses besoins...


Stéphanie PUECH DEVAUX, Médiatrice et Sophrologue

11 place Ampère 69270 Couzon-Au-Mont-d'Or,

www.spuechdevaux.com 06 62 00 42 76


4 vues0 commentaire